COMPTEURS LINKY : Dangereux pour la santé : c’est possible, Dangereux pour nos libertés : c’est certain, Dangereux pour notre porte-monnaie : c’est sûr !

Vous avez sans doute reçu  récemment, un courrier vous annonçant la pose de ce compteur, à votre domicile et vous vous demandez quel est ce dispositif et quels sont vos droits à ce sujet.

Il ne se passe plus une semaine, sans que le LINKY soit mis sur la sellette : rapport de la Cour des comptes de Mars 2018, très critique sur la gestion par ENEDIS du déploiement du compteur LINKY,  articles de presse, pétitions (plus de 100.000 personnes), procédures contentieuses (plus de 5000 plaignants devant 10 tribunaux différents), plaintes au procureur de la République pour violation de domicile.

De fait, ce dispositif de déploiement de 35 millions de compteurs, d’ici 2021, suscite craintes et critiques diverses :

– Risque d’atteinte à notre santé

– Risque d’atteinte à notre droit de disposer de nos données personnelles

– Risque de prise de contrôle extérieur sur nos équipements par des tiers mal intentionnés

– Doute sur l’opportunité d’un tel matériel ? Alors que les compteurs actuels sont parfaitement en état de fonctionnement

– Coût et risque de montée en flèche des factures d’électricité, (puis gaz, même eau..).

stop_linky_pcf_paris_15Le compteur LINKY obligatoire ? Non, contrairement aux dires d’Enedis qui tente tout pour l’imposer, intimidations…, attitudes violentes ou menaces de leurs sous-traitants ou préposés, formés à la va-vite et surtout soucieux de faire un maximum de poses dans les temps les plus courts.

Mise en danger de notre santé : Ce dispositif induira une forte augmentation de la pollution électromagnétique déjà largement présente dans nos habitations (Wifi, téléphones portables, fours à micro-ondes, télévision, plaques à induction etc..) avec l’envoi et réception d’informations via le courant porteur en ligne (C.P.L.) fonctionnant 24 h/24 par des radiofréquences infiniment supérieures à celles liées à nos appareils actuels ! Le C.P.L., injecté, transformerait tous nos fils et appareils électriques en émetteurs d’ondes électromagnétiques.

Nos installations ne sont pas du tout conçues pour confiner le type de rayonnement qu’induira le courant porteur en ligne, dont les émissions sont classées par l’OMS, catégorie 2 B, potentiellement cancérigènes, tels l’amiante et le tabac. Des dommages, tels des pannes, surchauffe, court-circuit, explosions, incendies (un décès survenu en mars 2018) ont déjà été constatés. En outre, les incidents /accidents potentiels ne sont pas toujours couverts par les assureurs, n’ayant apparemment, pas de recours possible contre ENEDIS. Tous ces éléments sont en totale contradiction avec le principe de précaution inséré dans notre législation.

Intrusion dans notre vie privée et atteinte à notre droit de disposer de nos données personnelles : L’envoi permanent par C.P.L., d’informations sur notre présence ou non, notre consommation, (tranches horaires d’utilisation, par ex.), données personnelles, donc qui pourraient être vendues à des tiers sous couvert de mieux répondre ou anticiper nos besoins et désirs, constituerait une grave atteinte à notre vie privée. Or, la Loi française réserve, à nous seuls, individuellement, le droit de disposer de nos données personnelles.

Mise en danger de la sécurité nationale du territoire : par l’instauration d’un recueil de nos données par des centrales informatiques, fonctionnant à distance, systèmes susceptibles de se voir « capter » par des hackers et/ou forces étrangères, prenant la main sur tout le système électrique français et pouvant déclencher un chaos gravissime pour notre pays et son économie.

Notre porte monnaie très malmené : des facturations qui pourraient s’envoler : il n’y aura, notamment, plus aucune marge de variation de puissance possible après pose d’un LINKY, donc l’abonné devra souscrire une puissance supérieure à celle en cours ; les modalités Heures creuses/Heures pleines vont disparaître ; le compteur sera refacturé au consommateur à terme (minimum 140 €); toutes les prestations annexes seront refacturées et l’électricité indispensable à l’envoi, jour ou nuit, aux centrales, des diverses informations sur nos modes d’utilisation serait, bien entendu, à notre charge.

Pourquoi changer des compteurs en parfait état de fonctionnement et de 50 ans de vie pour des compteurs de durée de vie plus courte (10/15 ans). Obsolescence programmée ?

Enfin, la privatisation d’ENEDIS est à l’ordre du jour (mars 2018) : à soi seul, un motif de craindre de lourdes augmentations de tarifs et non le contraire.

Pour vous opposer à la pose d’un compteur LINKY chez vous, vous devez impérativement :

– Envoyer la lettre suivant le modèle ci-joint (cliquer ici pour télécharger), en lettre recommandée A.R à ENEDIS, au nom du Président de son directoire, M. MONLOUBOU, 34, PLACE DES COROLLES à PARIS-LA-DEFENSE 92079 CEDEX

– Remettez-nous une copie simple de ce courrier pour la Maire de Paris et le Maire du 15ème  réclamant une action de leur part auprès d’ENEDIS, prenant en compte notre défense, lorsque nous refusons l’installation d’un compteur LINKY (à notre permanence,  37 rue Linois: les 31 mai, 14 et 28 Juin de 16 h à 18h30 ou par voie postale au 70, rue Saint-Charles 75015 PARIS).

– Locataires, vous devrez aussi informer votre bailleur, propriétaire ou syndicat de propriété.

ENSEMBLE, DEFENDONS-NOUS !

Je veux participer !
 J'adhère
 Dates à retenir

 Conseil de quartier Emériau / Zola

 05 juin 2018

 à 19h à 21h
 Collège Guillaume Apollinaire

 Rassemblement pour le centre de santé Viala avant le Conseil d’arrondissement

 Lundi 27 novembre 2017

 à 18h00
 Parvis de la Mairie du 15ème
 Derniers tracts