Beaugrenelle : 10 ans de dégâts déjà ! Encore et toujours, riverains, nous résistons à la spéculation immobilière !

Manifestation à BeaugrenelleMardi 22 octobre 2013, sera inauguré officiellement, fastueusement, le nouveau centre commercial Beaugrenelle, le troisième plus grand de Paris, au cœur d’un quartier résidentiel.

10 ans se seront passés depuis les premières annonces de la municipalité de Paris, 10 ans de concessions aux puissances d’argent, aux spéculateurs, dix ans de souffrance et de mépris pour les habitants et leurs associations.

Le résultat: le soi-disant « investisseur durable », tel que Mme Hidalgo nous l’avait présenté, le groupe Gecina a mis en vente l’ensemble immobilier avant même son ouverture. Avec ses partenaires, Apsys et Rothschild, Gecina escompte une plus-value de plusieurs centaines de millions d’euros, grâce à la Ville de Paris et à sa société d’économie mixte, la Sempariseine, qui leur ont cédé tous les droits fonciers qui appartenaient aux Parisiens.

Un groupe chinois, le fonds « Safe », serait prêt à débourser 700 à 800 millions d’euros pour cet emplacement en bord de Seine, annonce la presse spécialisée.

Du coup, à quoi sert la Sempariseine et les élus qui la dirigent ? Finalement à rien sinon à faciliter les profits des promoteurs ! Les ouvriers des entreprises du BTP travaillent. Mais des sociétés parasitaires comme Gecina ne font qu’empocher. La Sempariseine, dénuée de sa fonction d’aménageur, sert d’intermédiaire pour accorder les marchés juteux de la Ville.

L’emploi nous dit-on? 10 ans après, on retrouve à peine le nombre d’emplois détruits ou déplacés. Et ce sont autant d’emplois
prélevés sur d’autres commerce.

Le centre commercial, qu’il « marche » ou non, entraînera un engorgement du quartier, des transports, de la circulation, du stationnement – même le week-end – le déclin des commerces de proximité.

Les services publics sont déjà ravagés. Sans notre action, il n’y aurait plus de bureau de Poste. Celui qui a été concédé s’avère déjà être bien trop petit pour un quartier de 25.000 habitants. L’antenne de police recréée ne saurait remplacer le commissariat précédent, encore davantage avec l’afflux lié aux commerces et au multiplexe. Pour cause de recherche du profit
maximal, le centre médical, conventionné, accessible à tous, a été détruit etc.

Depuis des années, riverains nous subissons les nuisances du chantier d’une part, l’absence de réponse à nos préoccupations
d’autre part.

L’action du Comité de défense de Beaugrenelle-Front de Seine – Charles Michels a été déterminante pour sauvegarder la propriété publique des ensembles HLM, pour gagner l’installation d’un réseau de climatisation sain, pour maintenir le bureau de Poste, pour obtenir une sécurisation du chantier et un dédommagement des riverains les plus affectés… Tout cela a nécessité une lutte opiniâtre contre les promoteurs et contre les élus de Paris.

Dans ces conditions, qu’ils ne croient pas que nous irons manger les petits fours ! Qu’ils ne croient pas que nous allons abandonner nos batailles, au contraire.

Dans l’immédiat pour:
– Le rétablissement d’un centre de santé conventionné, sur la dalle, financé par le propriétaire du centre commercial
– Le maintien des places de parking pour les résidents
– Une adaptation de la station de métro Charles Michels, déjà à saturation, à la fréquence nouvelle, avec mise aux normes pour les personnes à mobilité réduite.
– L’agrandissement du bureau de Poste.

SPECULATION OU POPULATION: C’EST LE MOMENT
DE NOUS FAIRE ENTENDRE DES ELUS

Je veux participer !
 J'adhère
 Dates à retenir

 Diffusion de notre « Lettre infos » dans le quartier

 Du 6 au 10 juin 2017

 à
 Marchés/ensembles d'immeubles etc.
 Derniers tracts